Kora Véron, « Configurations d’Aimé Césaire : pour une biotique connectée ». Conférence du 25 novembre 2016 dans le cadre du séminaire de l’équipe «manuscrits francophones » de l’ITEM – École normale supérieure, 45 rue d’Ulm, 75005 Paris http://savoirs.ens.fr/conferencier.php?id=2625

En août 1939, Aimé Césaire quitte l’École normale supérieure et rentre à la Martinique, au moment où paraît la première version de Cahier d’un retour au pays natal, dans la revue Volontés. Je voudrais montrer comment le croisement de ses archives avec celles de ses principaux interlocuteurs, exilés aux Amériques pendant la Seconde guerre mondiale, permet d’éclairer la genèse chaotique du recueil Les Armes miraculeuses, publié en avril 1946 chez Gallimard ; et en particulier l’élaboration de sa première pièce de théâtre, Et les chiens se taisaient, comprise dans ce recueil : un « drame historique » sur la Révolution haïtienne qui se transforme en une « tragédie ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.